Google Car : prête pour les routes californiennes

La Google Car devrait faire ses débuts sur les routes californiennes en 2015, c’est le message qui vient de faire passer Google.

Le message de Google est on ne peut plus simple : « Nous allons passer les vacances (de Noël) à faire des tours sur notre piste d’essai et nous espérons vous voir sur les routes du nord de la Californie pendant la nouvelle année ». Concrètement, cela signifie que la Google Car est enfin prête à découvrir les routes californiennes.

Publié lundi, ce message ne dévoile pas plus de détails techniques, hormis une voiture blanche aux courbes arrondies. Cette annonce laisse tout même penser que le géant de l’internet a assemblé un prototype « entièrement fonctionnel » de sa Google Car guidée par ordinateur.

Est-ce que ce modèle sera conforme aux annonces faites en mai dernier ? A savoir l’absence de volant, de frein et d’accélérateur sur la base de l’affirmation que « Notre logiciel et nos capteurs feront tout le travail »… La réponse est encore attendue.

Il avait été également précisé que la vitesse maximale de la Google Car est fixée à 40 km/h et que son design et ses équipements seront purement utilitaires.

Alors que l’analyste Mike Hudson, en charge du secteur automobile au sein de la société d’études eMarketer a prédit que la voiture autonome pourrait marquer un « changement radical » comparable à celui provoqué par l’apparition des smartphones, est-ce que ce genre de véhicule va réussir à s’imposer ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec Lyrics, Google affiche les paroles des chansons
Article suivantDe joyeuses fêtes qui riment avec drones sous le sapin

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here