Google+ : comment améliorer son efficacité ?

Bien que Google+ soit un réseau social facile d’emploi, la question de comment améliorer son efficacité se pose toujours.

Que l’on soit aficionados de Google+ ou novices en la matière, l’utilisation du réseau social de Google est facile. Pourtant, via certains trucs, il est possible de notablement améliorer son efficacité. Comment faire ?

Pour commencer, pas de panique, si vos amis ne sont pas sur Google+, ou pas encore, la communauté est déjà grande. De fait, comme tous les réseaux sociaux, un des buts de Google+ est de se faire de nouveaux amis. Pour se faire, rien de plus simple, il suffit de rechercher des conversations publiques vous intéressant et de les suivre, puis d’y apporter ses propres contributions. De fil en aiguille, les autres profils commenceront alors à vous inclure dans leurs cercles et à engager des conversations avec vous.

Comme souvent, le secret est de commenter et partager des posts pertinents de façon à être reconnu, surtout sans « autopromotion » néfaste pour son image.

Pour aller plus loin dans Google+, il est aussi possible de suivre les principes édictés dans le guide « Comment être plus efficace sur Google+ », un ouvrage disponible en format papier (238 pages) ou en format eBook.

Plus qu’un simple mode d’emploi ou un manuel d’utilisation, cet ouvrage aborde de nombreuses facettes de Google+ comme les fonctionnalités qui assurent le plus de visibilité, l’optimisation du profil, l’amélioration de sa notoriété avec Google+ pour Entreprise, la mise en place d’une stratégie de visibilité, ce que sont l’Authorship et l’AuthorRank, etc.

De fait, avant de définitivement opter pour Google+, il suffit tout d’abord de l’essayer, mais de l’essayer de manière appliquée pour que cela marche !

Commandez votre exemplaire sur Amazon. Satisfait(e) ou remboursé(e).

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPatrick Pailloux : de la sécurité des systèmes d'information à la sécurité extérieure ?
Article suivantSécurité : le coup bas d’Apple contre Android

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here