Google Fit : l’application, le SDK et les API sont disponibles

La guerre de la santé est lancée. Alors qu’Apple propose son programme HealthKit, Google annonce que l’Application Fit est désormais disponible, ainsi que son SDK et trois API. google-fit-lapplication-sdk-les-api-disponibles

Cela fait un certain temps déjà que l’on sait que la santé sera le prochain terrain de bataille entre les grands noms du high-tech. Les choses se précisent. Maintenant que Apple a sorti son programme HealthKit, c’est au tour de Google de lancer son application Fit, mais aussi son SDK et trois API qui vont avec.

Pour l’utilisateur, seule l’application Google Fit est intéressante, elle leur permettra de conserver une trace des statistiques liées à sa santé et à ses activités.

Cette annonce est nettement plus intéressante pour les développeurs qui vont pouvoir profiter du SDK et des API pour pouvoir exploiter des données et fonctionnalités de Google Fit dans leurs propres applications.

Le SDK est la version finale de la version bêta qui était sortie au courant du mois d’août. Pour ce qui est des API, une permet de récupérer les données issues des capteurs de l’appareil, une autre sert à la collecte des données en provenance d’autres applications de quantified self et la troisième permet de manipuler les données centralisées issues de la plateforme Google Fit.

Il est encore à préciser que Google propose une page d’explication des règles à suivre à l’intention des développeurs qui souhaitent exploiter ces outils.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSony : pas de spyware chinois dans les Xperia
Article suivantiPhone 6 : une conception has-been ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here