Google for Work remplace Google Entreprise

En rebaptisant sa suite d’applications professionnelles Google Entreprise en Google for Work, le géant de l’internet compte élargir sa cible.

En proposant sa suite d’applications professionnelles Google Entreprise composée d’outils bureautiques, de la recherche, de cartes, du cloud, etc., l’idée de Google était avant tout de proposer un ensemble d’applications de productivité. C’est dans cette logique que cette suite a été rebaptisée Google for Work, pour ne plus seulement s’adresser aux entreprises.

Comme l’explique Eric Schmidt, le PDG de Google, « nous avons voulu réinventer une nouvelle façon de travailler, il est maintenant grand temps d’opter pour un nom qui reflète nos ambitions ».

Dans les faits, ce changement de nom ne change absolument rien au niveau de l’offre. Ce qui change, c’est la cible qui devient plus large, et surtout le ton qui vise à englober tous ceux qui travaillent. « Vu le temps considérable que nous consacrons au travail, nous avons toujours jugé essentiel de lui donner du sens et de ne pas le résumer à une série de tâches répétitives effectuées sur un vieil ordinateur, au fin fond d’un open space. Et nous allons même plus loin : nous pensons même que la technologie doit le rendre agréable, en nous permettant de travailler avec les personnes qui nous inspirent, quand et où nous le souhaitons, pour que nous fassions une vraie différence quel que soit notre travail ou notre secteur d’activité », explique encore Eric Schmidt pur justifier le choix du nom Google for Work (Google pour travailler).

Google Entreprise devient Google for Work
Google Entreprise devient Google for Work

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOrdinateur quantique : Google veut faire cavalier seul
Article suivantOS X Yosemite : une 7e bêta que pour les développeurs

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here