Google France : le très lucratif Adwords

La régie publicitaire de Google, Adwords, est très rentable, y compris en France. Une étude révèle quelques chiffres très intéressants.

Alors que Google France a déclaré un revenu de 193 millions d’euros pour 2012, sur lequel ont été versés 6,5 millions d’euros d’impôts sur les sociétés, l’agence de référencement VRDCI estime que le chiffre d’affaires réel de Google France serait de l’ordre de 1,4 milliard d’euros ! Avec quasiment 90% de part de marché, l’estimation de VRDCI n’a rien de surprenant.

Ce qui choque, c’est plutôt l’immense différence entre les chiffres officiels et les estimations. À elle seule, cette différence explique les nombreuses mises en cause fiscale même si Google assure ne pas être en infraction avec la législation des États. Pour cause, la firme américaine a les moyens de recourir intensivement à l’optimisation fiscale.

Hormis cela, l’étude de VRDCI révèle aussi que Adwords est très lucratif en apportant 68% des environ 2,15 millions d’euros engrangés quotidiennement par Google France. Il faut dire que 3,04% des 4,2 millions de mots clés référencés le sont via une enchère Adwords.

Une chose est certaine, Google n’est pas prêt de lâcher Adwords !

Evolution du marché publicitaire sur les principaux canaux en ligne (millions d’euros)
Evolution du marché publicitaire sur les principaux
canaux en ligne (millions d’euros)
3,04% des mots clés sont monétisés par Google
3,04% des mots clés sont monétisés par Google

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentConcours de la DARPA : quel est le meilleur robot du monde ?
Article suivantFacebook : le déclin a commencé !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here