Google Glass : deux poids, deux mesures face au porno ?

Alors que les applications à contenu pornographique pullulent pour Android, Google compte bien mettre le holà au niveau de ses lunettes Google Glass.

Le lancement des Google Glass intéresse de nombreux marchés, à commencer par celui de l’industrie pornographique qui est l’un des plus actifs. Pourtant, Google ne conçoit pas l’utilisation de ses Google Glass de cette manière en affirmant que ces dernières doivent rester un gadget familial.

Au lieu de considérer les Google Glass comme le sextoy de demain, le géant du net a préféré réviser ses conditions d’utilisation pour interdire toute une série de contenus. C’est ainsi que hormis la pornographie, les jeux d’argent ou dangereux et la reconnaissance faciale sont désormais exclus.

En modifiant ses CGU, l’application « Tits & Glass » (« Seins & Lunettes »), qui proposait un petit réseau social à contenu sexy, s’est ainsi déjà fait bannir sans que l’éditeur ne soit préalablement averti.

Contrairement à Android où les applications à contenu pornographique pullulent, Google semble donc bien décidé à appliquer deux poids et deux mesures. Par contre, vu le potentiel indéniable des Google Glass, il est fort à parier que la puissante industrie du porno ne reste pas sur cet échec !

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentFree Mobile : au cœur d’une enquête pour « pratiques commerciales trompeuses » ?
Article suivantYahoo! : vers une offensive tous azimuts ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. « Le porno pullulent sur google play »

    « Citez 1 application porno svp »

    Il n’y en a pas ! Il faut bidouiller. C’est plus rapide d’utiliser le navigateur. Et sur Apple ou Android c’est pareil, il y a un navigateur non censuré me semble-t-il. Maintenant si ils censurent les navigateurs c’est un combat perdu d’avance. On sait ce que provoque la censure automatique chez Google : Impossible d’uploader une vidéo quand il y a trop de couleur de peau « rose » et des courbes. Mais je ne vois pas ce que l’industrie du porno fera de plus avec des lunettes, il y a deja des cameras pour tete qui existent. Donc beaucoup de bruit pour rien. Ou pour esquiver le réel problème de ces lunettes si beaucoup de gens les utilisent en lieu publique et meme privé car, de leur coté, Google peut utiliser la reconaissance faciale meme si vous n’y avez pas accès, eux y ont accès. Et on sait aussi que le FBI/NSA et autres ont accès aux données Google donc quand on aura une dizaine de gonz avec des lunettes autour on peut dire que c’est comme si nous avions de la surveillance dans les lieux privés. Une aubaine pour les vaches. Difficile d’installer de la videosurveillance chez un particulier. Avec Kinect et Google Glass, 84 est en marche. Soyez bien sages 😉 Ensuite ce sera 1€ par gros-mots et si vous chantonnez un air connu faudra payer la sacem.
    Je vous prévient je deviens nudiste moi, vous en aurez du porno. Et je me tatoo dans le dos un truc bien censuré. Ou alors mieux, je m’achète un costume de BigFoot et je vis avec. Si on vient m’emmerder parce que ma pillosité est en plastique, je leur dirais que ma *** aussi est en plastique, tu veux la voir ? Contre bigBrother une seule solution : Tous des BigFoot ! Tous des hommes-singes ! On verra bien qui des singes ou des requins a vraiment le pouvoir.

  2. @lo : Qui a parlé de Google Play ? l’article parle d’android. En effet il existe un certain nombre d’applis dans ce domaine disponible sur ce système, elles ne sont pas téléchargeable sur Google Play, mais partout ailleurs !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here