Google Glass : Kiabi intègre les lunettes connectées dans sa stratégie

Même si les Google Glass ne sont pas encore commercialisés auprès du grand public, dans une version finalisée, l’enseigne de prêt-à-porter Kiabi mise d’ores et déjà sur cette nouvelle plateforme pour sa stratégie d’e-commerce.

En matière de stratégie d’e-commerce, l’enseigne de prêt-à-porter Kiabi a décidé d’être à l’avant-garde des tendances. Alors que les Google Glass ne sont pas encore commercialisés auprès du grand public, dans une version finalisée, l’enseigne a déjà décidé de proposer une application de réalité virtuelle pour les lunettes connectées.

Grâce à l’application de Kiabi, un utilisateur pourra photographier un vêtement ou un accessoire de mode aperçu sur quelqu’un de manière à ce que le logiciel fasse ensuite une recherche pour proposer l’équivalent de la marque le plus proche. Business oblige, l’application permettra bien évidemment d’ajouter le vêtement ainsi repéré dans une liste de favoris, mais aussi de passer commande via son smartphone.

Si Kiabi compte bien profiter du gros coup de pub engendré par l’annonce de son application par Google Glass, le fait que Google vient d’annoncer la vente libre de ses lunettes aux États-Unis devrait stimuler le nombre d’annonces de ce genre. Le seul bémol est que les Google Glass sont toujours proposés à 1500 dollars, ce qui limitera le nombre d’utilisateurs jusqu’à la sortie d’une version financièrement plus attractive.

Une application Google Glass pour l'enseigne Kiabi
Une application Google Glass pour l’enseigne Kiabi

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSlingshot : Facebook s’inspire de Snapchat
Article suivantQuantified self : les craintes de la santé mobile

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here