Google Glass : le double jeu des invitations

Alors que le nombre de possesseurs de Google Glass est très restreint, le géant d’internet leur a permis d’envoyer trois invitations pour élargir le cercle d’élus. Il n’en fallait pas plus pour qu’un double jeu se crée, un marché parallèle sur eBay.

Il est certain qu’une majorité de possesseurs de Google Glass joueront parfaitement le jeu proposé par le géant d’internet, à savoir de transmettre leurs trois invitations à des personnes véritablement intéressées, riches de surcroit.

Par contre, pour certains petits malins, le fait de pouvoir envoyer les trois invitations à n’importe qui a provoqué un double jeu. Ces personnes ont en effet décidé de proposer leurs invitations aux plus offrants sur eBay. C’est ainsi que des offres pour des Google Glass débutent à 0,99$ alors que d’autres atteignent déjà plus de 2 000$.

Cette transaction ne concernant pas un produit à proprement parler, il est certain qu’eBay va rapidement bannir ces ventes. Mais une chose est certaine, ces enchères vont permettre de connaitre le prix que les utilisateurs, en tout cas certains d’entre eux, sont prêts à mettre pour ces fameuses lunettes connectées.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPad Air : premier verdict
Article suivantBlackBerry : qui sera le repreneur, Facebook ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here