Google Glass : sont-elles trop chères ?

Actuellement proposées à 1 500 dollars, pour les développeurs, les Google Glass sont certainement trop chères pour le grand public. Mais jusqu’à quel point ?

Principalement proposé aux développeurs, le prix des Google Glass est actuellement de 1 500 dollars, un tarif que Google a promis de réduire au moment de leur commercialisation grand public. Sans que ce tarif ne soit pour le moment connu, qu’est-ce que serait un « bon » prix ?

Pour avoir un prix de plancher, connaitre le prix des composants permettrait déjà d’avoir un ordre d’idée du coût de cette technologie. Pour répondre à cette question, c’est le site Teardown qui s’est attelé à la tâche en décortiquant les Google Glass afin d’estimer le prix de chacun des composants pour déterminer une valeur globale de l’objet.

Le résultat est pour le moins surprenant, les composants des Google Glass ne vaudraient que 80 dollars, soit 5% des 1 500 dollars qu’elles coutent actuellement ! S’il est certain qu’il faut ajouter à ça les frais de recherche et développement ainsi que les coûts de production, la marge faite par Google semble plus que conséquente.

Dès lors, en sachant cela, il semble logique que Google baisse drastiquement le prix de ses lunettes connectées au moment de leur commercialisation sauf si, à l’instar d’Apple, la firme de Mountain View compte jouer sur le créneau du luxe avec des marges prohibitives.

Google Glass : pas plus de 100 dollars de composants ?
Google Glass : pas plus de 100 dollars de composants ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAmazon : son smartphone continue à se dévoiler
Article suivantEspace : plus de moteurs russes pour les lancements américains

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here