Google I/O : est-ce qu'Auto Link sera présenté ?

Alors que Microsoft planche sur une nouvelle solution Windows in the Car, qu’Apple a dévoilé sa solution CarPlay, Google pourrait profiter de sa conférence I/O pour développer son Auto Link.

Le système de bord des véhicules semble être le nouveau terrain de bataille des éditeurs de système d’exploitation. En effet, Microsoft planche sur une nouvelle solution Windows in the Car alors qu’Apple a déjà dévoilé sa solution CarPlay. Si Google ne compte pas rester à la traine sur ce marché en ayant déjà lancé le consortium Open Automotive Alliance, la firme de Mountain View pourrait aller encore plus loin dans cette voie à l’occasion de sa conférence I/O qui débutera la semaine prochaine.

Il se murmure en coulisse que Google pourrait en effet profiter de ce rendez-vous pour dévoiler son système Auto Link.

Rapportée par le site Automotive News, il est précisé qu’Auto Link n’est pas forcément le nom final de la solution, mais qu’il sera le premier produit dévoilé dans le cadre du consortium Open Automotive Alliance.

Plutôt que d’être un véritable système embarqué, cet Auto Link serait à proprement parler une solution qui délocaliserait les fonctionnalités d’un smartphone sous Android vers l’écran de bord d’un véhicule, ce dernier servant d0interface pour piloter les fonctions.

En attendant de savoir si Google va présenter ou pas son Auto Link lors de sa conférence I/O, on soulignera que ce rendez-vous devrait être riche en annonces vu que les montres connectées, Android Wear et la gestion des données de santé sont déjà prévus, et certainement d’autres nouveautés également.

Google Auto Link : la réponse au CarPlay d'Apple pour la conférence Google I/O ?
Google Auto Link : la réponse au CarPlay d’Apple pour la conférence Google I/O ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAndroid Wear s'explique en vidéo
Article suivant4G+ : un premier smartphone compatible signé Samsung

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here