Google Maps : place à la publicité

Proposée gratuitement, Google Maps n’a pas de raison pour ne pas être rémunérateur. Google vient de franchir un cap en enrichissant le contenu affiché par de la publicité.

En informatique, rien n’est véritablement gratuit, tout se retrouve tôt ou tard confronté au problème de la monétisation des utilisateurs.

Dans ce sens, la publicité est souvent le fer de lance de toutes les applications gratuites. Désormais, Google Maps ne fait plus exception.

C’est ainsi que, jeudi dernier, Google a annoncé la mise en place de la publicité dans son application Google Maps. Concrètement, lors d’une recherche, une petite fenêtre s’ouvrira au bas de l’écran pour proposer un petit texte et un lien vers un lieu sponsorisé.

La pertinence de cette publicité devrait être assurée au niveau local, selon votre recherche. Seul un discret « Ad » permettra de différencier un lieu sponsorisé d’une information pertinente.

Cette annonce n’est pas véritablement une surprise. Avec plus d’un milliard d’utilisateurs mensuels, pourquoi Google se priverait de revenus ?

Il faut préciser qu’aucune mise à jour spécifique de l’application n’est nécessaire, le déploiement est déjà en cours sur les serveurs.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows Phone 8 : déploiement du GDR2 en attendant le GDR3
Article suivantGuerre des brevets : Google joue l’apaisement
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here