Google+ n’a pas su séduire et ne le fera plus jamais… en tant que réseau social

Google+ n’a pas su séduire et ne le fera plus jamais non plus vu que le service vient de changer d’orientation en n’étant désormais plus un réseau social, mais plutôt un service axé sur les intérêts des utilisateurs. L’équipe de linformatique.org tente d’expliquer cet échec.

En lançant Google+, l’idée de la firme de Mountain View était bien évidemment de s’accaparer une partie du marché des réseaux sociaux, ne pas tout laisser à Facebook et Twitter. Aujourd’hui, le constat est que cet objectif n’a jamais été atteint vu que le service n’a jamais véritablement séduit les utilisateurs.

Si Google+ n’a pas su séduire, il ne le fera plus jamais non plus vu que le service vient de changer d’orientation en n’étant désormais plus un réseau social, mais plutôt un service axé sur les intérêts des utilisateurs. L’équipe de linformatique.org tente d’expliquer cet échec.

« Google+ », un nom pas très attractif

Qu’ils s’appellent Google Photos, Google Maps, Google Drive, Google+, Google Hangouts ou autres, les services proposés par Google sont connus de pratiquement tout le monde. Honnêtement, est-ce que vous trouvez ces noms sexys ? À moins de souffrir de googlomania, il y a peu de chance que le nom de ces services vous séduise.

Pour plaire au public, la NASA ou l’ESA ont depuis longtemps pris l’habitude de faire travailler l0imagination des internautes. Pourquoi est-ce que Google n’en ferait pas de même pour donner des noms à ses services ?

Un gros agglomérat fourre tout

En lançant Google+, la firme de Mountain a en quelque sorte noyée le poisson en le définissant comme élément central de ses services. Pour avoir un compte sur Google Photos, Google Maps, Google Drive, Google Hangouts ou autres, il fallait en fait un compte Google+. Quel est le rapport avec un réseau social ? Aucun !

En fait, notre avis est que Google+, en tant que réseau social, n’aurait dû être lié à rien d’autre, tout comme Google Hangouts ne devrait pas non plus être lié à Gmail. Cela n’amène que de la confusion pour l’utilisateur.

« +1 » qui dit quoi ?

Le « Like » de Facebook est clair, les petites étoiles qui sont devenues des petits cœurs chez Twitter le sont tout autant. Que dire du « +1 » de Google+ ? Là encore un choix pas très sexy qui a de quoi rebuter l’utilisateur.

Où la simplicité d’utilisation !

Naviguer dans Facebook ou Twitter est on ne peut plus simple. La navigation sur Google+ est par contre nettement moins évidente, moins pratique. Là encore, Google n’a pas pensé à l’utilisateur.

Des choix esthétiques très discutables

Mettre en valeur les images est une bonne chose. Mais lorsqu’elles sont d’une trop grande taille, cela a aussi tendance à rendre un site ou un service… moche.

Le rouge attire l’œil, mais est aussi très agressif. C’est aussi un mauvais choix de Google.

En mettant bout à bout tous ces éléments, on se rend finalement compte que Google+ était peut-être une bonne idée à l’origine, mais surtout un service qui a très mal été pensé, en tout cas de l’avis de l’équipe de linformatique.org.

Que pensez-vous de ces critiques de « l’ancien » Google+ ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOne A9 : HTC doit faire oublier les problèmes de surchauffe du One M9
Article suivantEst-ce le capteur photo qui équipera le futur Galaxy S7 ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here