Google ne corrige plus les failles de sécurité de WebKit pour Android 4.3

Google vient de publier un avis annonçant qu’il ne corrige plus les failles de sécurité de WebKit tournant sous Android 4.3.

Mauvaise nouvelle pour tous les possesseurs de terminaux fonctionnant encore sous Android 4.3. En effet, Google vient de publier un avis annonçant qu’il n’effectuera plus de mises à jour concernant le système, ce qui signifie que plus aucune faille de sécurité de son navigateur web ne sera corrigée à l’avenir.

Adrian Ludwig, responsable de la sécurité Android chez Google, explique que WebKit se compose de plus de 5 millions de lignes de code. Par peur de nuire à l’intégrité de ce moteur de recherche, mais aussi pour ne plus modifier le code à chaque correction de bug, Google a opté pour la solution de ne plus fournir de correctif pour WebKit dans Android 4.3. C’est un grand risque pour la firme de Mountain View. Pour mitiger les risques, il prévient que les propriétaires de tablettes et smartphones sous Android 4.3, et versions antérieures, peuvent passer à d’autres versions de navigateur web régulièrement mis à jour, par exemple Firefox ou Chrome… ou changer de terminal pour pouvoir profiter d’une version plus récente d’Android.

Il semble légitime que Google veuille se focaliser sur les deux dernières versions d’Android, la 4.4 et la 5.0. Par contre, cela semble un peu aberrant vu que près de 60% du parc fonctionnant sous Android est encore sur Android 4.3 Jelly Bean ou des versions antérieures.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGrosse panne pour Facebook et Instagram
Article suivant150 millions de dollars pour les six principaux dirigeants d’Apple

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here