Google ne serait pas tenté par le rachat de Twitter

À croire ce qui se dit au sujet du rachat de Twitter, Google ferait partie des prétendants. Mais selon le site Re/Code, cela ne serait pas le cas.

À croire ce que les médias racontent, y compris nous, les enchères pour Twitter doivent incessamment commencer. Parmi les prétendants, les noms de Google, Salesforce ou encore Disney sont souvent cités. Mais aux dernières nouvelles, la firme de Mountain View ne serait pas sur les rangs.

C’est le site Re/Code qui a lancé l’information que Google n’aurait pas l’intention de faire une offre pour le rachat de Twitter. Suite à cette annonce faite mercredi, la valeur de l’action Twitter a plongé de 9,21 % à 22,58 dollars vers 00 h 00 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York. Avec la non-participation d’un sérieux prétendant, le rachat du réseau social semble nettement moins séduire les investisseurs.

Même si Salesforce se montre le candidat le plus intéressé, les médias américains avaient tendance à considérer Google comme étant un prétendant nettement plus sérieux par rapport aux autres prétendants. Sa non-participation aux discussions et aux enchères rend moins intéressantes les spéculations sur le potentiel acquéreur.

À croire ce qu’avance Re/Code, qui cite des sources proches du dossier, Google n’aurait actuellement pas l’intention d’essayer de racheter Twitter. Contactée par des médias, aucune des deux sociétés n’a voulu réagir à cette information.

Si Google n’est véritablement pas intéressé par le rachat de Twitter, cela signifie aussi que les enchères risquent de moins s’envoler. De fait, l’opération pourrait s’avérer intéressante pour la firme qui rachètera le réseau social, mais pas forcément pour le réseau social lui-même qui espère tout de même être repris pour une somme avoisinant les 30 milliards de dollars.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here