Google Project Zero : 1 semaine pour trouver 11 failles critiques dans le Galaxy S6 Edge

Le Project Zero, la division spéciale de Google chargée de découvrir des failles, a mis une semaine pour trouver 11 failles critiques dans le Samsung Galaxy S6 Edge.

Le Project Zero est la division spéciale de Google chargée de découvrir des failles zero-day dans tous les produits que nous utilisons quotidiennement, bien évidemment dans le but de les rendre plus sûrs à utiliser à l’avenir. Cette équipe de super hackers a eu pour mission de se pencher sur le populaire Galaxy S6 Edge de Samsung.

Le résultat est qu’il n’aura fallu qu’une semaine pour trouver 11 failles critiques.

Bonne réactivité de Samsung

Les 11 failles critiques étaient particulièrement critiques vu que certaines permettent à une personne mal intentionnée de prendre le contrôle du terminal à distance, ou d’accéder à toutes les données privées stockées sur l’appareil (documents, médias, contacts, géolocalisation …).

Le Project Zero a respecté son protocole en cas de découverte de vulnérabilités et avertit Samsung de l’existence de ces failles pour qu’elles soient corrigées dans les plus brefs délais. Le géant sud-coréen a été très réactif vu qu’une première mise à jour corrigeant 8 failles a été publiée le mois dernier. Pour ce qui est des trois dernières failles, elles seront colmatées par un correctif qui sera publié fin novembre.

Il est à préciser que bien qu’utilisant Android, les failles découvertes concernaient la surcouche logicielle maison de Samsung.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFirefox : une nouvelle version qui renforce son mode privé
Article suivantQue pouvez-vous faire avec les dernières versions de Word, PowerPoint et Excel ? Tout dépendra de l’Office utilisé

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here