Google réorganise ses pouvoirs décisionnels

Selon une information de Re/code, Google serait en train de mener une réorganisation interne dans le but de concentrer les pouvoirs décisionnels entre moins de dirigeants.

Sundar Pichai, le nouvel homme fort à Mountain View.
Sundar Pichai, le nouvel homme fort à Mountain View.

D’après le site Re/code, Larry Page, l’actuel PDG et co-fondateur de Google, serait en train de mener une réorganisation interne. Un mémo dans ce sens aurait d’ailleurs déjà été envoyé aux employés.

Ce serait avec le souci que Google innove moins en grandissant alors que lui-même vieillit que Larry Page aurait décidé de transférer certaines de ses responsabilités pour éviter que goulet d’étranglement apparaisse à son niveau. Cette restructuration lui permettrait par ailleurs de plus se concentrer sur les produits existants et ceux à venir.

Concrètement, Larry Page aurait décidé de concentrer les pouvoirs décisionnels entre moins de dirigeants. Alors qu’il garderait la main sur l’accès et l’énergie, Nest, Calico, Google X, le développement ainsi que les parties juridiques, financière et commerciale de Google, les responsables de la recherche en général, de la recherche sur le Web, de Maps, de Google+, des produits publicitaires et des infrastructures devraient désormais dépendre de Sundar Pichai.

De fait, le responsable de Chrome, Chrome OS et Android, gravirait un nouvel échelon sur l’échelle des responsabilités au sein de Google en chapeautant désormais six nouveaux départements, ce qui le placerait en position de force pour devenir le nouvel homme fort de Google, celui par lequel tout transite.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSunset Overdrive : enfin disponible sur la Xbox One
Article suivantLe streaming musical fait mal à iTunes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here