Google répond à Apple au sujet de la sécurité des données personnelles

La sécurisation des données personnelles est au centre de toutes les attentions ces derniers temps. Après la lettre ouverte de Tim Cook, c’est Google qui répond.

Que cela soit suite au scandale des photos dénudées volées diffusées sur internet ou à cause des données médicales, les utilisateurs se préoccupent de plus en plus de la sécurité de leurs données personnelles.

C’est dans ce contexte que Tim Cook, jeudi, a publié une lettre ouverte dans laquelle il s’engageait personnellement à protéger la sécurité et les données personnelles des utilisateurs. Si cette missive visait à mettre en avant les intentions et solutions de la marque à la pomme, l’occasion était trop belle de ne pas tenter d’égratigner Google, son éternel concurrent.

C’est ainsi que le « Nous ne construisons pas un profil de nos utilisateurs en nous basant sur vos emails reçus ou vos habitudes de navigation sur le Web » n’a bien évidemment pas plu à la firme de Mountain View au point que Google a très rapidement réagit.

En réponse à cette attaque frontale, un porte-parole de Google s’est empressé de souligner que « Depuis plus de trois ans, Android propose de l’encodage sans que les mots de passe soient enregistrés ailleurs que sur les appareils, afin qu’ils ne soient pas partagés avec des autorités judiciaires. Dans notre prochaine version d’Android, l’encodage sera actif par défaut et vous n’aurez donc même pas besoin d’y penser ».

Est-ce que cette réponse a suffire à calmer ce débat sur la sécurité des données personnelles ? Certainement pas !

Sécurisation des données persos : Google répond à Apple...
Sécurisation des données persos : Google répond à Apple…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYouTube ne compte pas se laisser marcher sur les pieds par Facebook
Article suivantMicrosoft : un Universal Mobile Keyboard compatible même avec iOS

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here