Google se met à l’heure de la Journée internationale des femmes

En cette journée du mardi 8 mars 2016, c’est l’occasion de célébrer la femme vu qu’il s’agit de la Journée internationale des femmes. Cette journée, officiellement reconnue par les Nations Unies depuis 1977, est l’occasion d’évoquer le rôle de la femme dans la société, mais aussi de prendre conscience de tout le chemin qu’il reste à parcourir pour qu’elles soient un jour véritablement l’égal des hommes. C’est par exemple l’occasion de revenir sur la question de l’égalité des salaires, l’égalité des responsabilités ou encore l’égalité de la place occupée dans la société.

Par le biais de manifestations, de publications ou autres, pratiquement tout le monde célèbre la Journée internationale des femmes à sa manière. C’est notamment le cas de Google qui a mobilisé les gros moyens. Évidemment, comme le moteur de recherche le fait souvent, un Doodle spécifique est proposé.

Alors que les Doodles des années précédentes avaient pour habitude de commémorer des femmes célèbres, Google a décidé cette année de regarder l’avenir. C’est pour cette raison que ce sont les femmes de l’avenir qui sont mises à l’honneur, que le géant du web veut encourager des femmes inconnues à partager leurs rêves. « Peu importe l’ampleur des actions menées par ces femmes, il est important de mettre en avant des modèles féminins méconnus afin d’encourager les femmes des générations futures à agir pour un avenir meilleur », explique Liat Ben-Rafael, la co-créatrice de ce Doodle.

Pour ce Doodle, Google a interrogé 337 femmes de tout âge dans 13 pays du monde. Elles devaient compléter la phrase « Un jour, je ferai… ». En visionnant la vidéo associée au Doodle, on accède ainsi à une partie des entrevues menées aux quatre coins du monde, ce qui est l’occasion de découvrir des femmes devant des monuments emblématiques de la ville où elles vivent.

La Journée internationale des femmes sur les réseaux sociaux avec #OneDayIWill

L’intention de Google est d’aller au-delà de son Doodle, en sonnant la possibilité à toutes les femmes du monde entier l’occasion de continuer la phrase « Un jour, je ferai… ». C’est pour cette raison que le hashtag #OneDayIWill (comprenez, « un jour, je ferai ») a été créé et qu’elles sont encouragées à l’utiliser pour s’exprimer. « Nous souhaitons aller plus loin et élargir cette campagne à l’ensemble des femmes autour du hashtag #OneDayIWill », s’enthousiasme Liat Ben-Rafael.

Alors que l’initiative de Google est louable, il est bon de rappeler que l’égalité n’est pas encore de mise chez le géant du web. Il y a deux ans, le collectif américain SPARK (Sexualization Protest: Action, Resistance, Knowledge) lui avait reproché son sexisme en matière de Doodle, que les hommes occupent 83% de la Une de Google. « Cette polémique a révélé qu’effectivement il y avait des choses à améliorer. Nous travaillons pour faire en sorte que les Doodles participent à une meilleure représentativité des femmes », reconnaît Liat Ben-Rafael. Elle ajoute que « Le secteur des technologies reste encore très majoritairement masculin. Nous avons différents programmes chez Google en faveur du bien-être des femmes et concernant la parité entre les hommes et les femmes. C’est très important pour Google d’aller dans ce sens. Mais c’est un processus long et qui reste à poursuivre. »

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec la Setsuna, Toyota joue la carte du bois à la Milan Design Week
Article suivantHADOPI : à trop vouloir en faire, Numericable se fait taper sur les doigts par la CNIL
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here