Google se prépare à se lancer dans la téléphonie mobile

Plutôt que simplement proposer des téléphones intelligents et un système d’exploitation mobile, Google aurait l’intention de se lancer en tant qu’opérateur dans la téléphonie mobile.

À l’heure actuelle en matière de téléphonie mobile, Google ne propose que des appareils et son système d’exploitation mobile Android. Cela ne semble pas suffire à la firme de Mountain View vu que plusieurs médias américains annoncent son intention de proposer ses propres services de téléphonie mobile.

Selon une information publiée par le Wall Street Journal, Google aurait déjà conclu des accords avec les opérateurs T-Mobile et Sprint dans le but de pouvoir utiliser leurs réseaux pour vendre ses propres services.

Citant des sources proches du dossier, le journal préciser que Google pourrait tout d’abord lancer ses services uniquement dans quelques grandes villes américaines.
De son côté, la publication spécialisée The Information précise que Google pourrait proposer ses propres forfaits.

Alors que le marché de la téléphonie mobile américain est dominé par les opérateurs Sprint, T-Mobile, Verizon et AT&T, l’arrivée de Google pourrait bouleverser un marché qui n’est actuellement pas au mieux de sa forme vu que, par exemple, Sprint a annoncé la suppression de 2 000 emplois, soit plus de 5% de ses effectifs.

Le Wall Street Journal précise par ailleurs qu’une clause du contrat entre Google et Sprint prévoit une renégociation si le nouveau venu s’accapare trop de consommateurs.

En réaction à la diffusion de cette information, l’action Sprint a gagné 5,53%, celle de T-Mobile 1,83% et celle de Google 2,09%.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSony : des concerts en direct sur le net pour promouvoir le son high-resolution
Article suivantSamsung perd des plumes face à Apple, même en Corée

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here