Google : ses ambitions de MVNO se dévoilent avec le « Project Fi » et l’application Tycho

Les ambitions de Google en matière de MVNO se précisent encore plus avec le « Project Fi » et l’application Tycho.

Officiellement, on ne sait toujours rien de précis au sujet des intentions de Google en matière de MVNO. Heureusement, les rumeurs nous en disent un peu plus à ce sujet.
C’est ainsi que l’on sait que les intentions de Google de devenir un opérateur téléphonique virtuel sont pour le moment regroupées dans le « Project Fi », une appellation qui pourrait devenir « Google Wireless » d’ici quelques mois, pour son lancement.

On sait aussi que la firme de Mountain View devrait proposer une application baptisée Tycho, elle a été repérée dans une build expérimentale d’Android. Ce logiciel devrait permettre à l’utilisateur de gérer ses factures et de profiter de différentes statistiques d’utilisation afin de les encourager à migrer d’une offre à l’autre pour toujours pouvoir bénéficier du forfait qui correspond le mieux à leurs besoins.

Pour ce qui est de l’offre à proprement parler, elle devrait intégrer les SMS et appels gratuits pour les États-Unis. Les revenus se feraient uniquement sur les forfaits data. Le volume data non consommé en fin de mois sera reporté le mois suivant.

« Projetc Fi » prévoirait aussi la possibilité de bénéficier de plusieurs numéros de téléphone et de basculer les lignes d’un smartphone à l’autre, sans devoir changer de carte SIM.

Pour finir, ce service ne devrait pas être uniquement réservé au Nexus 6 comme des rumeurs précédentes le suggéraient, mais ouvert à tous les smartphones. Mais pour l’heure, aucune date de lancement n’est pour le moment avancée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes caméras miniaturisées de LinX rachetées par Apple
Article suivantMission Rosetta : Philae reste muet

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here