Google : son actualité de la semaine

Une semaine après la conférence Google I/O, l’actualité de la semaine du géant internet a tout de même été riche.

Que s’est-il passé cette semaine du côté de chez Google ? On pouvait s’attendre au calme après la conférence I/O, cela n’a pas été le cas.

Pour commencer, le géant de Mountain View a lancé le déploiement d’une mise à jour pour Gmail pour Android. Cette nouvelle version introduit notamment OAuth pour les comptes Outlook et Yahoo, c’est-à-dire rajoute une couche de sécurité supplémentaire. Par ailleurs grâce à OAuth, c’est par Microsoft et Yahoo qu’il faudra autoriser l’utilisation de Gmail, et non plus par Google.

L’actualité de Google concerne aussi Nest et l’arrivée d’une nouvelle application, plus tôt que prévu. Il ne s’agit pour le moment que de rumeurs, donc une information à confirmer.

Toujours au niveau des rumeurs, Hangouts pourrait avoir droit à un réagencement de son interface vu que son design commence à faire pâle figure par rapport à la concurrence. Mais là encore, il s’agit d’attendre d’en savoir plus à ce sujet.

Il semblerait que la Chine pourrait prochainement avoir droit à son Play Store, et cela avant la fin de l’année. Forbes rapporte que la firme de Mountain View est en négociations avancées avec les autorités locales pour accéder au très lucratif marché chinois.

L’actualité de la semaine Google concerne aussi le système de cartographie Google Maps. Street View a en effet eu droit à l’ajout de 40 sites sous-marins qu’il est désormais possible de visiter depuis son fauteuil.

Alors que la Google Car n’a eu que 13 accidents à ce jour, sans que cela ne soit jamais de sa faute, une des voitures autonomes a eu un accident cette semaine, tout juste un mois après ses débuts sur les routes californiennes. Comme d’habitude, bien qu’impliquée, la Google Car n’était pas fautive.

Pour finir, il ne faut pas oublier que la CNIL française a mis en demeure le moteur de recherche ce vendredi pour qu’il applique le droit à l’oubli numérique à toutes les extensions de son moteur de recherche, c’est-à-dire pas seulement .fr, .es, .de, etc., mais aussi google.com par exemple.






Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCloud Week Paris : une première édition du 6 au 10 juillet
Article suivantBlackBerry : des appareils Android dès cet automne
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here