Google Street View : 1 600 euros pour un décolleté trop plongeant

Pour protéger la vie privée, Google floute les visages dans Street View. Une mesure insuffisante vue que le géant du net vient de se faire condamner à devoir payer 1 600 euros pour… un décolleté trop plongeant.

C’est en 2009 que Maria Pria Grillo découvre que sa maison de Montréal est visible sur le service Google Street View. La photo, encore disponible sur le site du Journal de Montréal, montre d’ailleurs cette femme devant chez elle, penchée sur son téléphone portable, en short et tee-shirt au décolleté très prononcé. L’angle de prise de vue est tel qu’il permet de découvrir la moitié de sa poitrine.

Estimant que l’on peut facilement la reconnaitre, vu que sa maison et sa voiture sont clairement visibles, Maria Pria Grillo décide, en 2011, de demander 45 000 dollars canadiens (31 900 euros) de dommages et intérêts pour détresse émotionnelle suite à la gêne éprouvée face à ses collègues ayant découvert la photo, mais aussi que Google floute entièrement son corps et toutes les informations pouvant servir à l’identifier.

Alors que cette affaire a finalement abouti devant la justice, début octobre, un juge canadien a condamné Google à devoir verser 2 250 dollars canadiens (1 600 euros) à la plaignante pour avoir montré son décolleté sur son service de navigation virtuelle Street View.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker