Google suit les tendances de la mode

La firme de Mountain View recoupe les données sur les recherches concernant la mode avec la localisation des internautes, pour déterminer comment les tendances de la mode se déplacent.

La jupe midi a fait son retour sur le marché britannique en 2013 et commence à revenir aux États-Unis où les recherches ont « été multipliées par 9 sur les trois dernières années ». Partie de la côte ouest, la tendance de la jupe en tulle a fait son chemin à travers les États-Unis. Ces constats ont été faits par Google sur la base de recoupage des données sur les recherches concernant la mode avec la localisation des internautes.

De cette manière, le célèbre moteur de recherche est à même de suivre les tendances de la mode.

Cela permet par exemple d’établir que l’un des vêtements les plus populaires, avec des requêtes en hausse de 165% sur un an, était le pantalon de jogging en 2014, que cela soit « pour les hommes, les femmes, les garçons, les filles, et même les bébés ». Les plus recherchés de tous, sont ceux décorés d’émoticônes (+58 000%).

À l’inverse, les shorts à taille haute sont sur la pente descendante (-42% de recherches), tout comme les vêtements vintage, les maillots de bain deux-pièces avec des ficelles et les combishorts.

Google note aussi que les vêtements du type jeans délavés/polaires/baskets), les jeans des années 1990 ou lacérés par des bêtes sauvages, ou encore les vestes-écharpes, perdent aussi du terrain, ce qui inclut aussi la tendance « normcore » (consistant à porter des vêtements volontairement ordinaires).

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa plupart des médecines alternatives ne font pas plus d’effet qu’un placebo
Article suivantLa mode a adopté Instagram

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here