Google test le service "TV search" avec DISH Network

Google teste TV set-top boxes, contenant le système d’exploitation Android de Google. Le nouveau programme de recherche vidéo permet aux utilisateurs de rechercher des émissions sur la télévision par satellite ainsi que les vidéos à partir des sites Web, tels que YouTube de Google. Les utilisateurs peuvent effectuer des recherches en tapant sur un clavier au lieu d’utiliser une télécommande.

Cet essai a débuté l’an dernier et il est limité à un très petit nombre d’employés de Google. Il considère que cet essai pourrait être « interrompu à tout moment ».

Décidément, après avoir longtemps prédit la « mort » du téléviseur au profit de l’ordinateur, les géants du Web sont en train de changer d’optique et cherchent de plus en plus à s’immiscer sur les écrans TV. Ainsi Google teste depuis quelques mois, en partenariat avec l’opérateur américain Dish Network.

L’expérience ne concerne pour le moment que certains employés de Google et leurs proches et dure depuis presque un an. Mais visiblement une intégration sur tous les boîtiers de Dish Network semble être à l’ordre du jour dans un futur proche.

Le point intéressant dans cette histoire, c’est que ce type de fonction existe déjà sur de nombreux décodeurs satellite sous Linux (avec le logiciel OpenSource Enigma ou des solutions propriétaires). Mais désormais Google et certains opérateurs câble ou satellite comme Dish Network souhaitent intégrer ce type de fonction afin de monétiser ces accès depuis un téléviseur.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentSNCF : un hacker a facilement réussi à avoir accès aux données personnelles de certains clients.
Article suivantiPad : le meilleur gadget du moment, peut-être changer demain notre façon de lire les livres et les journaux ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here