Google Translate : une prochaine version qui inclura la traduction WordLens Image

L’application WordLens est impressionnante : elle permet de traduire quasiment instantanément un texte simplement en pointant la caméra de son smartphone sur lui pour que le texte traduit s’affiche sur l’écran, comme si le processus de traduction était totalement transparent. L’éditeur de cette appli a été racheté il y a quelque mois par Google.

On sait désormais que cette fonctionnalité devrait être intégrée dans la prochaine version de Google Translate. Au final, il sera possible de traduire dans tous les sens entre l’anglais, le français, l’allemand, l’italien, le portugais, le russe est l’espagnol. Une version de test est d’ailleurs disponible entre l’anglais et l’espagnol. Comme le montrent les différentes captures d’écran, le résultat est particulièrement bluffant.

Il est également prévu qu’un mode conversation soit disponible, un mode de traduction d’une conversation interactive. La version actuelle n’est pas encore finalisée vu qu’elle oblige l’utilisateur à préciser manuellement sa langue, et d’attendre que son interlocuteur laisse parler à l’instar des talkiewalkies, ce qui n’est pas encore très naturelle. Au fil des versions, le système devrait s’améliorer.

La grande question est de savoir quand ces fonctionnalités seront disponibles. Il n’y a malheureusement pas encore de réponse à cette question. Cela sera certainement à l’occasion d’une mise à jour majeure de Google Translate.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentQualité des réseaux fixes : l’ARCEP tacle Bouygues Telecom
Article suivantPluton : sortie d’hibernation pour la sonde New Horizons

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here