Google : un clavier mobile pour une conversation multilangue en temps réel

Selon un brevet déposé par Google, la firme de Mountain View serait en train de travailler sur une sorte de double clavier mobile qui serait doté d’une fonctionnalité de traduction en temps réel.

C’est par le biais de GreyBMusings que l’on apprend que Google a déposé il y a deux ans un brevet pour un clavier d’un nouveau genre vu qu’il serait capable de traduire en temps réel ce qui est tapé.

Divisé en deux parties symétriques, ce qui serait tapé en anglais d’un côté se retrouve visible traduit dans une autre langue de l’autre côté. Une autre personne pourrait alors répondre dans sa langue pour que sa réponse soit immédiatement traduite. Par ce clavier, une communication pourrait simplement s’établir entre deux personnes.

Alors que ce clavier s’annonce très prometteur pour les globetrotteurs, il faut tout de même relever que l’utilisation d’un tel clavier dans la rue est loin d’être pratique. Par ailleurs, pour ceux qui connaissent Google Translator, il faut savoir que si les traductions entre les principales langues sont compréhensibles, les langues plus exotiques posent encore de gros soucis. De fait peut-être pratique pour l’anglais, l’espagnol, l’allemand ou le français, l’arabe ou le mandarin risquent d’être nettement plus compliqués.

Alors que des traducteurs mobiles apparaissent sur nos mobiles, est-ce qu’un tel clavier peut avoir un avenir ? Pourquoi pas vu que son but n’est pas de simplement traduire, mais de permettre la conversation.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSMS et cervicales ne font pas bon ménage
Article suivantVoiture autonome : la menace des cyberattaques

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here