Google va rembourser 19 millions de dollars pour les applications mobiles téléchargées par des enfants

Alors qu’Apple avait accepté de rembourser au moins 32,5 millions de dollars aux parents dont les enfants avaient fait des achats en ligne à leur insu, Google emboite le pas en acceptant de payer au minimum 19 millions de dollars.

Les achats en ligne sont depuis longtemps au cœur des préoccupations des consommateurs américains, surtout depuis qu’Apple avait accepté, en janvier dernier, de rembourser au moins 32,5 millions de dollars pour des achats réalisés à l’insu de leurs parents par des enfants qui jouaient avec des applications mobiles.

Jeudi, annoncé la Commission fédérale des télécommunications américaines (FTC) a annoncé que Google a pour sa part accepté de rembourser 19 millions de dollars à des utilisateurs aux États-Unis, également pour des téléchargements effectués par des enfants sans l’autorisation d’un adulte.

Plus que de simplement passer à la caisse, Google a également accepté de revoir ses procédures de facturation afin qu’elles impliquent un accord explicite lorsque le paiement est effectué sur une application pour mobile.

Il est à préciser que Google est en litige avec la FTC depuis 2011, la Commission reprochant notamment au géant du net une facturation déloyale vis-à-vis des utilisateurs où les enfants avaient accumulé des centaines de dollars d’achat in-apps.

En marge de cette décision de la FTC, Google souligne que « nous avons déjà procédé à des changements visant à s’assurer que les utilisateurs aient la meilleure expérience possible d’utilisation de Google Play ».

Google va rembourser des applications mobiles téléchargées par des enfants
Google va rembourser des applications mobiles téléchargées par des enfants

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiCloud : Apple renforce la sécurité de son service
Article suivantDécouvrez en image Laniakea, le superamas extragalactique où se trouve la Terre

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here