Google veut étendre la recherche vocale aux applications tierces

« OK Google », la recherche vocale, n’est pour le moment disponible que pour quelques applications compatibles. Google veut aller plus loin en la mettant à disposition des applications tierces. Ok-Google-Voice-Search

À l’heure actuelle, les fonctions de recherches vocales ne fonctionnent qu’au sein de quelques rares applications. Tant Google, Apple et Microsoft limitent pour le moment son utilisation aux applications maison et à quelques rares éditeurs partenaires.

Le premier à ouvrir la voie est Microsoft. Un SDK de Cortana est d’ores et déjà disponible pour les développeurs. Cette démarche d’ouverture aux éditeurs tiers est désormais également suivie par Google.

C’est donc dans le but de promouvoir la fonctionnalité de recherche vocale « OK Google » disponible dans Android que Google annonce que tous les éditeurs, prochainement, pourront venir greffer leurs applications à « OK Google », simplement en ajoutant quelques lignes de code. Pour ce faire, il suffira d’ajouter quelques lignes dans modifier le fichier AndroidManifest.xml, tel que :

<activity android:name= ».SearchableActivity »>
<intent-filter>
<action android:name= »com.google.android.gms.actions.SEARCH_ACTION »/>
<category android:name= »android.intent.category.DEFAULT »/>
</intent-filter>
</activity>

Ces lignes visent à préciser le nom de l’application à partir duquel des requêtes vocales peuvent être faites.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTablettes tactiles : Samsung talonne désormais Apple
Article suivantiPad : Apple en passe d’être dépassé par Samsung

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here