Google veut racheter vos brevets !

Dans le but de racheter des brevets, Google ouvre une place de marché éphémère.

À l’instar des procès qui ont opposé Apple à Samsung, on sait que les brevets sont aujourd’hui une véritable arme économique pour les entreprises. Google est parfaitement au fait de cette situation est compte bien étoffer son catalogue de brevets.

Pour ce faire, la firme de Mountain View va ouvrir une place de marché éphémère pour acheter les brevets que les entreprises voudraient bien vendre. Sur cette plateforme, les propriétaires de brevets pourront lister tous leurs brevets qu’ils souhaitent vendre tout en fixant eux-mêmes le prix de cession.

Pour autant que Google soit intéressé par le ou les brevets proposés, la firme de Mountain View travaillera en étroite collaboration avec l’entreprise vendeuse afin de clôturer très rapidement la transaction. Google promet que tous les vendeurs de brevets seront payés au plus tard à la fin du mois d’août par virement bancaire.

Vous l’aurez compris, cette place de marché éphémère n’est pas à l’intention de tout le monde. Si tout le monde peut vendre, le seul acheteur sera en fait Google.

Cette plateforme sera mise en place aux États-Unis, et cela uniquement du 8 au 22 mai 2015 inclus.

L’aspect éphémère de ce marché va obliger Google à se décider très rapidement sur l’opportunité d’acheter tel ou tel brevet selon ses besoins.

Pour autant que l’expérience s’avère concluante, on peut imaginer que Google répète l’opération par la suite en l’ouvrant à plus de pays, donc à plus de vendeurs et, pourquoi pas, à plus d’acheteurs.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYellowstone : découverte d’un énorme réservoir magmatique
Article suivantGmail : comment restaurer des contacts supprimés ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here