Google veut répondre aux questions médicales

La firme de Mountain View annonce l’arrivée d’un nouvel outil qui visera à répondre aux questions médicales dans son moteur de recherche.

« À partir des prochains jours, quand on interrogera Google sur des problèmes de santé courants, on commencera à avoir d’entrée de jeu des données médicales appropriées », explique Prem Ramaswami, responsable produit chez Google. « Nous montrerons les symptômes typiques et les traitements, de même que des détails sur le problème de santé : si c’est grave, si c’est contagieux, à quel âge ça s’attrape, etc. », ajoute-t-il.

En fait, une recherche sur vingt faite sur le moteur de recherche Google correspond à des requêtes médicales. C’est pour cette raison que la firme de Mountain View a décidé de concevoir une encyclopédie médicale afin de mieux répondre aux questions médicales des internautes.

Prem Ramaswami précise que : « Toutes les données recueillies et présentées sont validées par les connaissances cliniques de nos médecins et par des sources médicales de haute qualité issues du Web. L’information en ligne aura été vérifiée par des médecins chez Google et par la clinique Mayo pour un maximum de justesse ». Il ajoute : « Les résultats de ces recherches n’ont qu’un caractère informatif, et nullement vocation à remplacer un avis médical. L’internaute pourra savoir, par exemple, quelles questions poser à son médecin ».

Ce nouvel outil arrivera au niveau de son application mobile, aux États-Unis dans un premier temps. Le service devrait étoffer son contenu par la suite et être proposé dans d’autres pays par la suite.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRéunion sur la cybersécurité : Barack Obama à la Silicon Valley
Article suivantiOS : Apple autorise des applications plus volumineuses

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here