Google veut sécuriser le net avec son Project Zero

C’est afin de rendre internet plus sûr que Google prévoit de faire travailler un petit groupe de super-hacker sur un projet nommé Projet Zero.

C’est par l’entremise d’un billet publié par Chris Evans, ancien responsable de la sécurité de Chrome, que l’on apprend que Google compte mettre sur pied un petit groupe de super-hacker autour d’un projet baptisé Projet Zero.

Avec Projet Zero, Google ambitionne tout simplement de rendre internet plus sûr, par exemple en résolvant les failles zero-day, mais aussi en améliorant la sécurité de tous les logiciels utilisés sur le web en utilisant des approches conventionnelles, comme localiser et signaler diverses vulnérabilités.

Dans cette logique, Google avertira les entreprises ou organisations de l’existence de failles, et bloquera par exemple une base de données publique jusqu’à ce que la vulnérabilité soit corrigée.

Afin de monter ce projet, Google a décidé d’engager plusieurs hackers extérieurs à l’entreprise, comme George Hotz qui a piraté les défenses du navigateur Chrome, et déverrouillé l’iPhone, alors qu’il n’était âgé que de 17 ans.

Le logo de Google.
Le logo de Google.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa future berline compacte de Tesla s’appellera Model III
Article suivantApple et IBM main dans la main face aux professionnels

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here