GoPro : jusqu'où peut aller votre imagination ?

Alors que la GoPro, cette petite caméra, a plutôt sa place sur les guidons de VTT, des personnes plus créatrices l’utilisent pour immortaliser leur imagination.

La GoPro, cette petite caméra aussi grande que la moitié d’un paquet de cigarettes, trouve souvent une place sur les guidons de VTT. Grâce à ses multiples accessoires, comme des supports, des caissons étanches, des télécommandes, etc. d’autres personnes l’utilisent pour filmer autre chose.

C’est par exemple de cette manière que Felix Baumgartner a filmé son incroyable saut de 40 000 mètres d’altitude, que des drones ont filmé les Jeux olympiques de Sotchi, que des parachutistes, véliplanchistes, skieurs, nous livrent du grand spectacle.

Même si Mohamed Merah et Mehdi Nemmouche ont également utilisé des GoPro, cela ne ternit pas la réputation de cette caméra antichoc qui s’accroche pratiquement partout.

C’est ainsi que des personnes, plutôt que de faire des surenchères de l’exploit, privilégient l’originalité et faisant preuve d’imagination. C’est ainsi que quelqu’un a filmé l’intérieur d’une machine à laver la vaisselle, sur le dos d’un aigle, au cou d’un chat, etc.

Et vous, si vous êtes un utilisateur de GoPro, qu’avez-vous filmé de plus original, qu’est-ce que votre imagination vous a fait filmer ?

En 2012, c'est avec une caméra GoPro que Felix Baumgartner a filmé son extraordinaire saut de 40 000 mètres.
En 2012, c’est avec une caméra GoPro que Felix Baumgartner a filmé son extraordinaire saut de 40 000 mètres.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAlibaba rachète la totalité d'UCWeb
Article suivantSamsung : tout le monde attend les nouvelles tablettes Galaxy Tab S

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here