Grippe saisonnière : déjà 72 morts et 2 millions de malades

D’après selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), la grippe saisonnière a déjà touché plus de 2 millions de personnes depuis le début de l’épidémie et fait 72 morts.

C’est en se basant sur les chiffres du réseau de surveillance Sentinelles-Inserm que l’Institut de veille sanitaire (InVS) annonce la grippe saisonnière a déjà touché plus de 2 millions de personnes depuis le début de l’épidémie et fait 72 morts. Rien que la semaine dernière, ce sont 600 000 nouveaux cas qui ont été signalés.

D’après l’InVS, le pic de l’épidémie « devrait être proche ». De l’avis du réseau Sentinelle, le nombre de cas « devrait commencer à décroître» cette semaine ».
Les régions les plus touchées sont le Limousin (1 901 cas pour 100 000 habitants), la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (1 215) et Midi-Pyrénées (1 213).

L’InVS souligne que le nombre d’hospitalisations augmente toujours, « surtout chez les plus de 65 ans », faisant remarquer que les taux d’hospitalisation et de décès « restent encore dans des valeurs habituelles ».

L’InVS fait mention que 245 nouveaux cas graves de grippe ont été hospitalisés en réanimation la semaine, ce qui porte à 728 le nombre total de cas graves répertoriés depuis le 1er novembre dernier, dont 72 ont abouti à des décès. Les patients hospitalisés étaient âgés de 1 mois à 98 ans, pour une moyenne de 59 ans.

Il est par ailleurs fait mention de « tensions » dans certains établissements hospitaliers surchargés à cause de l’épidémie de grippe et de personnels hospitaliers « épuisés ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’extinction du cuivre pour accélérer la fibre optique
Article suivantBabar, Evil Bunny, Fanny : lorsque les Etats nous surveillent

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here