Gros cadeau de Toyota à l’association Serve the City de Bruxelles : un fourgon Proace

C’est la troisième année que des employés de Toyota Motor Europe soutiennent l’association caritative Serve the City. En plus des dons alimentaires et une collecte d’argent, c’est un fourgon Proace qui sera offert.

Tout a commencé en 2013, lorsque quelques bénévoles de Toyota Motor Europe ont confectionnés des gâteaux pour les proposer sous forme de parts à leurs collègues, dans le but de récolter de l’argent en faveur de l’association caritative Serve the City. Active dans une centaine de villes dans le monde, cette association se mobilise pour aider les personnes les plus défavorisées, notamment les sans-abri, les victimes d’abus, les enfants défavorisés et les demandeurs d’asile.

Ainsi, en 2013, l’initiative du personnel de Toyota a permis de remplir trois fourgons Proace de denrées alimentaires à destination de Serve the City, pour que l’association puisse servir des repas aux sans-abri de Bruxelles et des environs pendant la période hivernale. L’opération a été reconduite en 2014. Ce sont 250 paquets cadeaux destinés à des enfants défavorisés qui ont été offerts. Et bien évidemment, cette année encore, le personnel de Toyota Motor Europe s’est mobilisé.

Après deux mois de collecte, c’est un chèque de 26 000 euros qui sera offert cette année, en plus des dons alimentaires. Mais ce n’est pas tout. Toyota contribue directement à l’opération en offrant un fourgon Proace, ainsi que cinq ans d’entretien gratuit du véhicule et deux ans d’assurance gratuite. En fait, ce n’est pas seulement le personnel qui s’est mobilisé, mais aussi Toyota Motor Europe, Toyota Belgique et Toyota Insurance Management.

« Nous sommes très reconnaissants et nous ne vous remercierons jamais assez », a déclaré Chalks Corriette, le Directeur de Serve the City. « Je tiens à le faire au nom de tous ceux qui en profiteront : les sans-abris, les enfants défavorisés ou encore les nombreux nécessiteux de notre communauté à qui ce fourgon rendra service ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTempérature record en Arctique : la plus haute jamais mesurée en plus de 100 ans !
Article suivantSix nouvelles espèces de grenouilles, une découverte importante pour la recherche médicale

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here