Grosse frayeur pour Rosetta

En survolant trop près la comète Tchouri, la sonde Rosetta s’est fait une grosse frayeur avec de sérieuses difficultés de navigation.

C’est le samedi 28 mars que la sonde Rosetta s’est approchée très près de la comète Tchourioumov-Guérassimenko pour passer à seulement 14 kilomètres de sa surface. Alors que Tchouri rejette de plus en plus de gaz et de poussière au fur et à mesure qu’elle s’approche du Soleil, la sonde a « expérimenté des difficultés significatives de navigation ».

Sur son blog, l’Agence spatiale européenne (ESA) précise que ses capteurs d’étoiles, qui lui permettent de s’orienter, « se sont mis à mal fonctionner ». Le communiqué précise aussi que son antenne directionnelle a commencé à ne plus pointer vers la Terre, ce qui a eu un impact sur les communications.

Suite à cette frayeur, la sonde a basculé en mode sécurité durant un certain temps. Depuis lundi, Rosetta est repassée en mode normal.
« La sonde a réussi à récupérer, mais il lui faudra un peu plus de temps pour reprendre ses activités scientifiques normales », souligne encore l’ESA.

Sur son compte Twitter, animé par l’ESA, Rosetta a écrit : « Merci pour vos gentils messages […] Je me sens beaucoup mieux et j’espère reprendre mes activités normales bientôt ».

Pour rappel, la comète Tchourioumov-Guérassimenko se trouve actuellement à plus de 420 millions de kilomètres de la Terre et à 293 millions de kilomètres du Soleil. Son activité devrait encore augmenter au cours des prochains mois alors qu’elle se rapproche de son périhélie le 13 août.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker