Guerre des brevets : Microsoft attaque Kyocera

C’est parce que Kyocera utilise des brevets Microsoft sans autorisation que l’éditeur de Redmond a décidé d’attaquer en justice le fabricant japonais.

En proposant du multitâche, de la gestion d’énergie pour améliorer l’autonomie du terminal, l’adaptation de l’OS à l’environnement de l’utilisateur, des services de géolocalisation et l’envoi de messages texte, les smartphones Android conçus par Kyocera proposent des fonctionnalités qui sont très courantes sur l’ensemble des appareils mobiles. Le seul petit souci, c’est qu’il s’agit de technologie brevetée par Microsoft.

Vu que Kyocera pas opté pour une solution négociée qui consisterait à payer des royalties, Microsoft a donc décidé d’attaquer en justice le fabricant japonais dans le but de faire interdire la commercialisation de ses appareils aux États-Unis.

Vu qu’il semple tellement peu probable que le tribunal décide d’annuler les brevets de Microsoft, il semble évidant que Kyocera devra passer à la caisse.

Mais vu qu’en fait les brevets sont relatifs à Android, la marque japonaise pourrait aussi décidé d’attaquer de front en faisant valoir que les brevets en question sont en fait relatif au système d’exploitation mobile de Google, et non spécifiquement à ses appareils.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité