Guerre des brevets : Microsoft et Samsung enterrent la hache de guerre

En litige depuis l’été 2014 au sujet d’un retard de paiement de royalties sur des brevets, Samsung et Microsoft annoncent que cette affaire est réglée.

Le litige sur les brevets entre Microsoft et Samsung remonte au rachat de Nokia par la firme de Redmond. Considérant que Microsoft est devenue un concurrent direct suite à ce rachat, Samsung a estimé que lui verser des sommes d’argent conséquentes correspondait à financer directement son concurrent.

Les sommes d’argent conséquentes correspondent en fait à des royalties sur des brevets. Selon la plainte déposée par Microsoft en été 2014 devant un tribunal américain, il s’agit d’une somme pouvant atteindre jusqu’à 1 milliard de dollars par année.

Bien que Samsung ait finalement accepté de payer, en retard, cela n’a pas empêché Microsoft de réclamer alors 6,9 millions de dollars au titre de dédommagement pour le retard de paiement.

Aujourd’hui, par un communiqué, on apprend que « Samsung et Microsoft sont heureux d’annoncer qu’ils ont mis un terme à la remise en cause d’un contrat devant un tribunal américain ainsi que devant l’ICC. Les termes de l’accord sont confidentiels », ce qui signifie que l’on ne se saura certainement jamais le fin mot de cette histoire, comment les deux groupes ont fait pour enterrer la hache de guerre.

Mais comme Samsung avait mentionné son intention de commercialiser des appareils sous Windows Phone si un accord était trouvé dans ce conflit, l’annonce de tels appareils d’ici la fin de l’année pourrait laisser penser que l’un des termes de cet accord pourrait être ces terminaux.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEndormie, une Coréenne se fait « attaquer » par un robot ménager !
Article suivantLa fin du SD condamne 10 millions de téléviseurs en France

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here