Guerre des brevets : Samsung n’a plus le droit de vendre certains modèles !

Dans la guerre des brevets qui oppose Apple à Samsung, la firme coréenne était déjà condamnée aux États-Unis à payer une forte en amende. En plus, elle ne pourra plus commercialiser certains modèles.

Dans le litige qui oppose Apple et Samsung au sujet de la violation de brevets, la justice américaine a déjà condamné la firme coréenne à payer une forte amende. Cette affaire doit désormais être tranchée par Cour suprême.

Dans une nouvelle décision de justice rendue publique lundi, la juge Lucy Koh indique qu’elle considère que « Apple souffrirait d’un dommage irréparable » qu’une pénalité financière ne suffirait pas à compenser. C’est pour cette raison qu’elle a décidé de faire interdire la commercialisation de certains modèles aux États-Unis.

Cette décision est bien évidemment une victoire juridique pour Apple. Ce n’est pas non plus une trop amère défaite pour Samsung. En effet, les modèles concernés par cette interdiction de vente sont des vieux modèles de smartphones. Ils ne sont d’ailleurs actuellement plus commercialisés aux États-Unis.

Vu que cette décision découle du procès-fleuve, sur la violation des brevets, qui oppose Apple à Samsung, cette victoire est tout de même importante même si elle n’est que symbolique. Elle confirme surtout que la marque à la pomme est dans son droit.

Il est tout de même bon de noter que la guerre des brevets entre Apple et Samsung s’est passablement calmée depuis la conclusion d’un armistice partiel en 2014. Hormis aux États-Unis, la plupart des procédures dans le monde ont en effet été abandonnées.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLG G5 vs Samsung Galaxy S7 : la guerre des présentations au MWC
Article suivantFacebook veut fidéliser tous les fans de sport

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here