Guichet automatique bancaire : qui pour succéder à Windows XP ?

Avec la fin du support annoncée de Windows XP, quel sera le système d’exploitation qui sera utilisé dans les guichets automatiques bancaires ?

En raison de la fin du support de Windows XP, fixée au 4 avril 2014, ce seraient plus de 95% des guichets automatiques bancaires qui se retrouveraient dans la situation de ne plus pouvoir se mettre à jour, notamment face aux failles de sécurité. Cet état de fait pose de sérieuses questions aux constructeurs de distributeurs de billets, notamment sur quel OS utilisé pour remplacer Windows XP ?

Hormis Windows XP proprement dit, les quelques constructeurs ayant opté pour Windows XP Embedded souffrent également du même problème même si la fin du support pour eux est fixée au 12 janvier 2016.

De fait, tout le secteur bancaire serait en train de progressivement basculer vers Windows 7, non sans problèmes. Selon certaines informations, le plus gros souci serait d’ordre financier.

En effet, le fait de migrer vers Windows 7 pose premièrement le problème de la mise à jour du matériel, souvent obligatoire pour être compatible, mais aussi le fait que la fin programmée de Windows 7 est déjà agendée au14 janvier 2020, ce qui laisse relativement peu de temps pour amortir les investissements liés à cette migration.

À l’heure actuelle, plusieurs banques ont décidé de payer à prix d’or des accords pour du support étendu pour Windows XP, ce qui résout le problème dans l’immédiat, mais pas à terme. De fait, l’idée n’est pas de prolonger indéfiniment le support, mais surtout l’occasion de trouver quel système d’exploitation utiliser à l’avenir.

Alors que les guichets automatiques bancaires fonctionnaient sous OS/2 d’IBM avant Windows XP, cette nouvelle migration pourrait bien pousser les constructeurs de distributeurs de billets à aller voir du côté d’autres systèmes d’exploitation, par exemple vers du Linux.

De fait, alors que Windows 8 a de la peine à percer auprès du grand public, la fin de Windows XP pourrait également avoir un impact sur le marché professionnel de Microsoft.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentApple : en négociations avec Comcast pour son streaming TV
Article suivantHuawei : l'équipementier chinois dans le collimateur de la NSA

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here