Hack in the box : PlaneSploit, cette application qui permet de détourner un avion

Prendre le contrôle d’un avion à l’aide d’un smartphone sous Android, c’est possible grâce à une application qui utilise des failles du système de communication des avions.

Hugo Teso, un spécialiste allemand en sécurité informatique, a tenu une conférence très remarquée lors de la dernière rencontre Hack in the box d’Amsterdam. Il a en effet présenté son application PlaneSploit qui permet d’envoyer des signaux radio à un avion pour modifier les paramètres de son système de pilotage automatique, c’est-à-dire changer de direction, d’altitude, de vitesse, etc.

Cette annonce a de quoi donner froid dans le dos, de savoir qu’il n’y a plus besoin d’armes ou autres moyens de persuasion pour détourner un avion.

Si l’application PlaneSploit ne risque pas de se retrouver dans la boutique Google Play, cela donnera certainement des idées à certains même si le but avoué de Hugo Teso est d’attirer l’attention des grands constructeurs d’avions que sont Airbus et Boeing.

Il faut préciser que Hugo Teso a testé son application sur un avion virtuel et qu’il affirme que cela fonctionnerait de la même manière sur un avion réel, ce que dément de l’administration américaine de l’aviation civile (FAA) qui affirme qu’il est impossible de manipuler un autopilote par la voie des ondes dans le cadre d’un ordinateur de bord certifié.

De là à affirmer que les systèmes dans les avions n’ont pas de faille…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMontre à écran tactile : qui sera le premier ?
Article suivantOuya : les livraisons débuteront en mai prochain

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here