Hacker : attention à ne pas se faire pirater sa voiture

Nos véhicules étant de plus en plus tributaires de l’informatique embarquée, ils deviennent des cibles potentielles pour les hackers, ce que deux experts en sécurité ont réussi à montrer.

Pirater l’informatique embarquée d’une voiture est parfaitement possible, c’est ce qu’ont réussi à démontrer Charlie Miller et Chris Valasek, deux experts en sécurité informatique. Pour se faire, ils ont prouvé qu’il était possible d’outrepasser les ordres du conducteur en agissant via un ordinateur portable.

C’est assis à l’arrière d’un véhicule, alors qu’un conducteur conduisait normalement le véhicule, que les deux spécialistes ont réussi, vidéo à l’appui, à faire dévier la voiture de sa course, activer les freins, faussé les indicateurs de vitesse ou de jauge d’essence, etc.

Ils y sont parvenus en connectant un ordinateur portable sur le port de diagnostic du véhicule, une prise normalement utilisée par les garagistes pour la localisation de pannes. Ils ont ensuite utilisé une application développée par leurs soins pour interagir avec l’ordinateur de bord, outrepassant les ordres du conducteur.

Le danger de ce piratage est tout de même relatif, il ne s’agit pas d’une réelle prise de contrôle à distance vu qu’il faut être physiquement connecté. Par contre, cela démontre surtout qu’il existe potentiellement une sérieuse faille de sécurité si tout le monde peut accéder à cette prise et agir directement sur le comportement du véhicule, donc de sa sécurité routière.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBlackBerry 10.1 : des centaines d’améliorations au programme
Article suivantAndroid 4.3 : pensez-vous l’utiliser sur votre PC ?
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here