Hackers : « L’armée électronique syrienne » attaque le Financial Times

Ce sont des hackers revendiquant faire partie de « L’armée électronique syrienne » (« Syrian Electronic Army », SEA) qui ont attaqué vendredi dernier le site internet du Financial Times, affectant plusieurs blogs et comptes de réseaux sociaux.

C’est vendredi dernier, dans la matinée, que plusieurs blogs du Financial Times ont été attaqués. Le message « L’Armée électronique syrienne est là » s’affichait à l’écran lorsqu’on tentait de se connecter sur l’un des blogs infectés.

Dans l’après-midi, c’est par l’intermédiaire d’un compte Twitter piraté du journal que les hackers ont publié un lien vers une vidéo YouTube qui montrait des hommes cagoulés et attachés être abattus d’une balle dans la tête par des individus masqués, criant « ALLAH AKBAR » (« DIEU est grand »). Le message publié accusait également le Front Al-Nusra, une organisation islamiste liée à Al-Qaïda en Syrie, d’avoir « exécuté des citoyens innocents ». Ce compte Twitter a rapidement été fermé.

Cette attaque revendiquée par « L’armée électronique syrienne », un groupe favorable au régime de Damas, n’est pas la première, elle s’en est déjà prise à plusieurs sites de médias, dont le compte Twitter du service photo de l’agence française AFP, le compte Twitter de l’agence de presse américaine Associated Press, trois comptes Twitter de la BBC, mais aussi contre les sites de Sky News Arabia, d’Al-Jazeera Mobile, mais aussi de plusieurs autres sites internet gouvernementaux de la région.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTumblr : dans l’escarcelle de Yahoo! ?
Article suivantYahoo! : 20 millions d’identifiants dans la nature ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here