Hackers : « L’armée électronique syrienne » attaque le Financial Times

Ce sont des hackers revendiquant faire partie de « L’armée électronique syrienne » (« Syrian Electronic Army », SEA) qui ont attaqué vendredi dernier le site internet du Financial Times, affectant plusieurs blogs et comptes de réseaux sociaux.

C’est vendredi dernier, dans la matinée, que plusieurs blogs du Financial Times ont été attaqués. Le message « L’Armée électronique syrienne est là » s’affichait à l’écran lorsqu’on tentait de se connecter sur l’un des blogs infectés.

Dans l’après-midi, c’est par l’intermédiaire d’un compte Twitter piraté du journal que les hackers ont publié un lien vers une vidéo YouTube qui montrait des hommes cagoulés et attachés être abattus d’une balle dans la tête par des individus masqués, criant « ALLAH AKBAR » (« DIEU est grand »). Le message publié accusait également le Front Al-Nusra, une organisation islamiste liée à Al-Qaïda en Syrie, d’avoir « exécuté des citoyens innocents ». Ce compte Twitter a rapidement été fermé.

Cette attaque revendiquée par « L’armée électronique syrienne », un groupe favorable au régime de Damas, n’est pas la première, elle s’en est déjà prise à plusieurs sites de médias, dont le compte Twitter du service photo de l’agence française AFP, le compte Twitter de l’agence de presse américaine Associated Press, trois comptes Twitter de la BBC, mais aussi contre les sites de Sky News Arabia, d’Al-Jazeera Mobile, mais aussi de plusieurs autres sites internet gouvernementaux de la région.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité