HADOPI : baisse du budget = baisse des objectifs ?

Quel est l’avenir de la HADOPI ? Si certaines personnes parlent de sa fin, c’est surtout les coupes dans son budget qui pourraient précipiter les choses.

L’avenir de la HADOPI semble de plus en plus incertain, comme l’a relevé Claude Belot (UMP). En tant que rapporteur spécial de la Commission des finances, il a dénoncé les coupes drastiques pratiquées dans le budget de la HADOPI.

Il note ainsi que les fonds publics alloués sont passés de 11 millions à 8 millions d’euros entre 2012 et 2013, et qu’ils seront baissés à 6 millions d’euros pour l’année prochaine selon le projet de loi de finances pour 2014.

Mais, au-delà du simple aspect financier, le sénateur pointe du doigt l’action de la HADOPI, c’est-à-dire le respect de sa mission alors que les moyens alloués ne cessent d’être amputés, remettant directement en cause la lutte contre le téléchargement illégal en envoyant « un très mauvais signal ».

Au final, la conclusion de Claude Belot est simple, pourquoi ne pas supprimer la HADOPI vu qu’on ne lui donne pas les moyens de fonctionner correctement, surtout que ce domaine semble très loin des préoccupations gouvernementales.

Alors, entre détracteurs et partisans, quel est l’avenir de la HADOPI ? Plus que jamais incertain, ça, c’est sûr !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWinamp : vers un second souffle en tant que logiciel open source ?
Article suivantFrance Université Numérique : déjà 35 000 inscrits pour des cours qui ne débuteront qu’en janvier

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here