HADOPI : officialisation des nouvelles têtes

Après un long blocage dans les méandres administratifs, le gouvernement a enfin officialisé les trois nouveaux membres du collège de la HADOPI.

Alors que cela faisait maintenant six mois que l’HADOPI attendait le décret de nomination des nouveaux membres du collège, il aura fallu que la haute autorité menace le gouvernement d’un recours en justice pour que celui-ci fasse enfin avancer les choses. Après avoir sonné le glas la semaine dernière, le décret officialisant le remplacement de trois membres à la tête de l’HADOPI a donc enfin été publié !

Si les officialisations de Denis Rapone et Bernard Tranchant sont sans réelles surprises, celle d’Alain Lequeux, secrétaire général adjoint du Groupement des Intellectuels Aveugles ou Amblyopes et chargé des affaires culturelles au sein de l’association, est plus surprenante alors que c’était le nom de Remi Mathis, président de Wikimedia France, qui était souvent cité.

Les rumeurs au sujet de ce blocage de plusieurs mois évoquent d’ailleurs la nomination de Remi Mathis. Le décret prouve que c’était bien le cas.

Avec ces nominations, le collège de neuf membres de la HADOPI pourra donc désormais reprendre normalement son travail.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCritiques sur la sécurité des Google Glass
Article suivantTéléphonie : la Tunisie s’invite chez les opérateurs français

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here