Halloween : une envie d’un jeu vidéo d’ambiance ?

Halloween est l’occasion rêvée pour avoir quelques frissons. Plutôt que de regarder un film, pourquoi ne pas opter pour un jeu vidéo, bien glauque, qui vous plongerait dans une ambiance terrifiante ?

L’époque des jeux vidéo qui faisaient la part belle êtres adorables et gentils est désormais révolue. Même si ce genre de jeux existe toujours, on voit de plus en plus poindre des jeux qui font la part belle aux zombies, mutants et autres monstres tout autant effrayants. EN période d’Halloween, que demander de plus pour avoir sa dose de frissons ?

· Silent Hills, que cela soit le 1, le 2, le 3 ou le 4, immerge les joueurs dans l’horreur à la première personne.
· Slender: The Eight Pages vous fera dormir les lumières allumées de peur de voir une de ses créatures sans visage se dissimuler dans un coin sombre de votre chambre.
· Dead Space est un jeu de type survival horror dans lequel l’ingénieur Isaac Clarke doit affronter des créatures hideuses.
· Resident Evil et Resident Evil: Remake sont des références en matière d’horreur.
· Avec ses monstres et ses hallucinations, Amnesia: The Dark Descent ne vous laisse à l’abri de rien.
· F.E.A.R. n’est pas qu’un simple jeu de tir à la première personne, il vous plonge dans des environnements complètement glauques… surtout lorsque votre lampe de poche cessera de fonctionner dans cet univers totalement malsain.
· Sanitarium est un véritable thriller psychanalytique entre réalité, folies et cauchemars.
· Inspiré des écrits de H.P. Lovecraft, reconnu pour ses récits d’horreur, Alone in the Dark est un jeu qui a été acclamé pour son ambiance horrifiante et sa réalisation technique.
· Doom 3 est un jeu de tir subjectif face à des zombies et des créatures démoniaques fortement hostiles.
· Explorer l’asile du Mont Massif, ce que cous réserve Outlast, un jeu qui vous plonge dans un univers oppressant.
· Phantasmagoria vous plongera dans un vieux manoir plein de mystères et d’horreur, frissons garantis.

La bande-annonce de Silent Hill 2 (1998):

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentImpression 3D : Autodesk va investir 100 millions de dollars !
Article suivantTwitter va entrer dans les entreprises… grâce à IBM

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here