Haut débit : un câble sous-marin entre Mayotte et Grande Comore

Orange signe un accord pour la construction d'un nouveau câble sous-marin très haut débit entre Mayotte et Grande Comore

Orange renforce sa présence dans l’Océan Indien en signant un accord de construction et de maintenance pour un nouveau câble très haut débit, FLY-LION3 (Lower Indian Ocean Network). Le consortium, dont Orange fait partie avec la Société Réunionnaise du Radiotéléphone et Comores Câbles, prévoit pour 2018 la mise en service de ce nouveau câble en fibre optique long d’environ 400 km.

Offrir une connectivité enrichie et sécurisée

Ce nouveau câble est une extension des câbles existants LION et LION2. Ces deux câbles, mis en service respectivement en novembre 2009 et avril 2012, relient les iles de l’Océan Indien – l’Île Maurice, Madagascar, la Réunion et Mayotte – ainsi que le Kenya avec un point d’atterrissage à Mombasa. Dès sa mise en service, FLY-LION3 offrira une deuxième connexion au réseau international pour Mayotte ainsi qu’une liaison directe à Grande Comore. FLY-LION3 sera également connecté au câble EASSy, qui longe toute la côte Est d’Afrique, pour apporter une sécurisation renforcée des communications et des accès Internet haut-débit dans la région. Orange fait partie du consortium EASSy depuis la mise en service du câble en juillet 2010.

FLY-LION3 renforce ainsi le réseau des opérateurs dans l’archipel des Comores et apporte capacité et sécurisation sur chacun des territoires concernés, ainsi qu’une connectivité accrue vers le reste du monde grâce aux destinations offertes par les autres câbles LION, LION2 et EASSy.

Une capacité de 4 Tbps

Le câble FLY-LION3 sera conçu avec deux paires de fibres et équipé de multiplexage en longueur d’ondes1 permettant d’atteindre une capacité de 20x100Gbps par paire, pour une capacité totale de quatre térabits par seconde, qui permettra d’accompagner la croissance du très haut débit internet sur les deux territoires pour de nombreuses années. Cette capacité complète celle déjà offerte par les câbles actuels LION, LION2 et EASSy.

Orange confirme sa position d’acteur majeur

Avec une participation dans plus de 40 câbles sous-marins et consortiums internationaux ainsi que des investissements majeurs, Orange s’emploie à développer la qualité de service de son réseau mondial. Ces efforts contribuent à l’ambition d’Orange d’offrir une connectivité enrichie à ses clients et de les connecter à leurs essentiels.

1 Le multiplexage en longueur d’ondes est la technologie la plus performante utilisée actuellement dans le domaine des câbles sous-marins : le multiplexage de longueur d’onde permet d’augmenter la capacité en fonction des besoins sans nouvelle intervention sous-marine.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentFibrer la France : un engagement de l’état, la priorité d’Altice et de SFR
Article suivantBilan premier semestre 2017 : les immatriculations de Toyota France portées par l’hybride
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here