HD 131399Ab, une très jeune exoplanète qui tourne autour de 3 étoiles

La particularité de HD 131399Ab est qu’il s’agit d’une très jeune exoplanète âgée de seulement 18 millions d’années. Elle tourne également autour de 3 étoiles.

Lorsqu’on parle en millions d’années, on imagine que cela fait beaucoup de temps. Il s’agit pourtant d’une durée très courte à l’échelle de l’univers lorsqu’on évoque des centaines de millions d’années, voire même des milliards d’années. Tout cela pour dire que HD 131399Ab est âgée de 16 millions d’années et qu’elle est très jeune.

C’est grâce à l’instrument SPHERE (Spectro Polarimetric High contrast Exoplanet REsearch), installé pour le Very Large Telescope (ESO, Chili), que HD 131399Ab a été repérée à environ 340 années-lumière de la Terre. Sa masse correspond à quatre fois celle de Jupiter. Avec une température de 580 °C, elle est totalement inhospitalière. Hormis d’être très jeune en étant l’une des exoplanètes les plus jeunes découvertes à ce jour, elle possède également d’autres bizarreries.

HD 131399Ab tourne autour de trois étoiles

Une autre particularité de HD 131399Ab est qu’elle est située dans des systèmes multistellaires, à savoir un système qui comporte plusieurs étoiles. En l’occurrence, cette exoplanète tourne autour de trois étoiles, ce qui en fait un phénomène relativement rare à observer.

Comme l’explique l’équipe internationale qui a découvert HD 131399Ab, son orbite a aussi la particularité d’être la plus éloignée jamais observée dans un système multistellaire, c’est ce qui est dit dans l’article publié dans la revue américaine Science.
La particularité de HD 131399Ab est qu'elle tourne autour de 3 étoiles… et est très jeune
Toutes ces particularités contribuent à un équilibre précaire. « Si la planète était un peu plus éloignée de l’étoile principale, elle serait éjectée du système stellaire », explique Daniel Apai, professeur adjoint d’astronomie et de sciences planétaires à l’université d’Arizona et membre de l’équipe de recherche. « Nos simulations mathématiques montrent que ce type d’orbite peut être stable, mais un seul petit changement peut très rapidement la rendre instable », ajoute le chercheur.

Comme l’explique encore Daniel Apai, ce type de planètes est d’un grand intérêt pour les astronomes. Les systèmes multistellaires permettent en effet de fournir des exemples concrets de formations planétaires dans des scénarios extrêmes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVous pouvez dès à présent tester iOS 10 et macOS Sierra
Article suivantL’appli Health d’iOS 10 permettra de se déclarer donneur d’organes
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here