HealthKit : Apple cherche des partenariats professionnels

En intégrant HealthKit à iOS 8, Apple compte placer la santé au cœur de sa prochaine stratégie de développement. Histoire de l’assoir, la marque à la pomme cherche activement à nouer des partenariats avec des professionnels de la santé américains.

HealthKit devrait être une des principales innovations d’iOS 8, une application santé qui ne veut pas se limiter à être une simple base de données pour le propre usage des utilisateurs. C’est dans cette logique qu’Apple a entamé des négociations avec des groupes de professionnels de la santé américains, notamment Mount Sinai, the Cleveland Clinic et Johns Hopkins.

En portant l’utilisation de HealthKit vers les médecins, Apple vise à proposer aux utilisateurs que les diagnostics soient facilités, ce qui pourrait certainement sauver des vies. Mais pour cela, il faut tout d’abord gagner la confiance des professionnels et des utilisateurs, notamment au sujet de la sécurité des données, ce qui n’est de loin pas évident dans le contexte de méfiance qui prévaut actuellement.

Il est encore bon de rappeler que HealthKit est un ensemble d’outils permettant aux développeurs d’applications et d’objets, comme les bracelets fitness, de collecter des données sur la santé telles que les calories brûlées, le rythme cardiaque, les cycles du sommeil ou encore la tension, alors que l’application iHealth permet d’établir un bilan global de sa santé, un système qui nécessitera certainement un certain temps avant d’être pleinement opérationnel.

HealthKit : Apple veut s'inviter chez les professionnels de la santé
HealthKit : Apple veut s’inviter chez les professionnels de la santé

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : un rendu 3D qui synthétise toutes les dernières rumeurs
Article suivantChromebook : deux nouveaux modèles 13 pouces chez Acer

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here