HealthKit : Apple modifie les conditions d’utilisation des données médicales

À la lumière des photos de célébrités volées sur l’iCloud pour être diffusées sur internet, Apple vient de mettre à jour les conditions d’utilisation des données médicales pour les développeurs des programmes HealthKit. Selon les nouvelles directives, il est désormais interdit de stocker des données médicales dans l’iCloud.

Cette décision arrive sur le tard alors que la diffusion d’iOS 8 est imminente. Mais la polémique qui fait actuellement rage sur la sécurisation des données dans le cloud, dans l’iCloud et les autres systèmes de stockage distants, a certainement obligé Apple à prendre cette décision. Il est par ailleurs vrai que les données médicales sont autrement plus sensibles que quelques photos, même dénudées.

Il est tout de même bon de préciser qu’Apple nie que la fuite des photos volées soit due à une vulnérabilité dans ses systèmes iCloud ou Find my iPhone, ce qui n’empêche pas la firme de Cupertino de resserrer la vis au niveau de HealthKit.

De fait, les développeurs des programmes HealthKit ont l’interdiction d’introduire des données de santé au sein de l’iCloud, mais aussi l’interdiction de les revendre à des tiers sans le consentement des utilisateurs, ni le droit de fournir des diagnostics, conseils médicaux ou de contrôler des dispositifs médicaux sans accord signé préalable de l’utilisateur.

Alors que tout le monde avait peur du HealthKit lors de son annonce, son utilisation se retrouve très encadrée, pour ne pas dire bridée. Est-ce que cela va condamner cette fonctionnalité ?

Apple et HealthKit : le stockage des données médicales dans iCloud est interdit
Apple et HealthKit : le stockage des données médicales dans iCloud est interdit
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker