Hero4 Black/Silver : GoPro annonce sa nouvelle gamme

En annonçant sa nouvelle gamme Hero4 Black/Silver, GoPro présente les successeurs de la précédente série Hero3.gopro4

GoPro vient d’annoncer deux nouveaux modèles, les GoPro Hero4 Black et GoPro Hero4 Silver, ainsi qu’une GoPro Hero tout court. Les deux premiers modèles sont les successeurs de la série Hero3 et Hero3+.

Alors que la vidéo 4K arrive sur les APN grand public, GoPro a emboité le pas en proposant de la « vraie » 4K. Désormais, la 4K n’est plus limitée à du 15p comme précédemment, mais passe à du 30p.

C’est ainsi que la GoPro Hero4 Black propose des modes vidéo 4K/30p, 2,7K/50p, 1440p/80p, 1080p/120p, 960p/120 ou 720p/120p, ce qui offre une large palette de choix entre qualité et ralenti. À cela, le nouveau capteur CMOS de 12 mégapixels autorise des rafales à 30 images par seconde.

En deçà de la version Black, la GoPro Hero4 Silver se contente de la vidéo 4K/15p, 2,7K/30p, 1080p/60p et 720p/120p, 1440p/48p et 960p/100p. Le mode rafale en photographie est également de 30 images par seconde avec une définition de 12 mégapixels. Plus intéressante, la Hero4 Silver est la première GoPro à intégrer un écran tactile arrière.

À l’opposé des modèles Hero4 Black et Hero4 Silver, GoPro annonce une Hero tout court, une caméra qui s’apparent à une Hero3 White Edition à la rafale poussée à 5 images par seconde, mais sans Wi-Fi.

Disponibles à partir du 5 octobre prochain, les différents modèles seront respectivement proposés à 479,99€, 379,99€ et 124,99€.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes iPhone 6 ne se plient pas si facilement que cela
Article suivantInformations sur les utilisateurs : la France est un grand demandeur

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here